• chapitre II / TN

     

    chapitre II

     

    Je n'arrive pas à y croire, suis-je dans un rêve ? Tout cela me paraît imaginaire. C'est drôle, je ne sais pas ce que je ressens. Je vais bientôt partir de cet appartement que j'ai toujours détesté, comment dois-je réagir ?

    Je finis de remplir ma valise et la referme d'un geste lent. Fatiguée et sonnée par ce que l'on vient de m'annoncer, je m'endors. 

    Il s'approche doucement. Il a les mêmes yeux d''un bleu profond, comme moi. Il prononce mon nom, bras tendus, avant que je me blottisse contre lui, il a un parfum doux. Ce n'est qu'un rêve. Puis il se dégage, me foudroie du regard et me gifle. 

    Je me réveille dans un sursaut, en sueur. Ma montre indique trois heures. Ces cauchemars hantent mes nuits et occupent mes pensées. Je me lève, le parquet est froid et craque sous mon poids. En sortant discrètement, je vois ma mère affalée sur le canapé. Je fais le moins de bruit possible en ouvrant la porte et sors en catimini. Je monte les escaliers de notre immeuble et arrive au dernier étage, essoufflée. Je prends le couloir et ouvre la porte d'un petit cagibi, une ampoule dénudée projette un mince filet de lumière tamisée. Il y a une échelle en bois, grasse, je l'emprunte et ouvre la trappe. J'arrive dans une autre pièce, tout en verre munie d'une porte que j'emprunte. J'entends le bruit des pots d’échappement et l'odeur âcre de la ville, je n'aime pas ces odeurs. J'essaie d'oublier ça et regarde les innombrables étoiles qui décorent le ciel. Je n'ai pas vraiment froid ; c'est l'été mais j'entends le bourdonnement aigu des moustiques ; j'essaie aussi de l'oublier. Je me demande se trouve ma planète. Quelle distance nous sépare vous croyez ? Je contemple toutes ces étoiles, la lune éclaire . J'aime bien ces escapades nocturnes, le ciel est d'une beauté inestimable, il y un autre mot pour le définir : "voûte céleste" c'est très poétique, j'aime bien. Le temps passe beaucoup trop vite lorsque je suis ici. Il est déjà moins le quart. Dans quinze minutes je m'en vais. Pour toujours. Je ne veux plus les revoir, ils sont lâches. Je quitte le toit de l'immeuble et cours en bas les escaliers. J'ouvre discrètement la porte.

    Ma mère fume sur le balcon. Je la rejoins et dépose un baiser sur sa joue, alors qu'une larme coule sur son visage. Elle est jolie mais elle paraît beaucoup plus vieille ces temps. Sa peau est douce, ses yeux ont perdu leur éclats et ne dégagent plus rien. Un sentiment de haine m'envahit, elle est trop lâche. Je cours m'habiller et prends ma valise, les yeux gonflés et bouffis, des larmes tombent en cascade et je tente de les ravaler. Je me précipite vers la porte d'entrée et sors en claquant la porte le plus fort possible. Je dévale les escaliers et franchis le seuil sans aucun regret ; je quitte cet endroit de merde.

    Elle est debout, éclairée par le faisceau lumineux d'un réverbère. Elle ressemble à ma mère mais elle a l'air beaucoup plus jeune. Elle s'approche de moi et me tend ses bras. Je me blottis contre elle. Nous ne parlons pas, c'est déjà trop dur pour moi. Je relâche mon étreinte et ouvre le coffre de la voiture garée juste derrière elle. Un bruit de porte s'élève derrière moi et mes parents apparaissent sur le seuil de la porte de notre immeuble. Ma tante salue mon père et embrasse ma mère. Je referme le coffre. Je ne sais pas si je suis heureuse ou non. Je ne peux pas me retenir et je vais vers la mère. J'essuie ses larmes et lui dis que je l'aime. Il me fixe quand je vais vers lui. Je ne peux pas me retenir mais je le serre contre moi en plantant mes ongles dans son dos. Il grogne. Contre toute attente, il me chuchote à l'oreille : "Je t'aime". Je lui dis que moi aussi. Une partie de moi ne peut pas le haïr, je ne comprends pas. Je le relâche et file me placer dans la voiture sans un regard. Ils discutent à voix basse et j'ouvre la fenêtre pour mieux entendre.

    -...d'en prendre soin d'accord ? fais mon père.

    -Aucun souci, fais ma tante accompagné par un hochement de tête.

    Je n'avais jamais vu cette facette de mon père. Jamais je n'aurais pensé qu'il se souciait vraiment de moi. Même sobre il ne me disait jamais qu'il m'aimait ou ne me montrait aucune marque d'affection. Je fais le vide dans mes pensées en essayant de ne plus penser à eux, c'est fini. Ma mante ouvre la porte et s'assoit elle aussi. La voiture démarre. J'en sais très peu sur ma tante Lucy, la dernière fois que je l'ai vue c'était il y a trois mois. Elle passe de temps en temps chez nous. Je me demande pourquoi elle est venue me chercher si tôt. Pleins de questions se bousculent dans ma tête mais je reste muette.

    Le voyage est long et silencieux. Je rêvasse.

    «Je sais» dit-elle en brisant le silence. Je la regarde d'un air intrigué et elle continue :

    -Ça n'a pas dû être simple ces dernières années pour toi. Je sais qu'il buvait. Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer maintenant.

    J'acquiesce sans dire un mot, c'est rassurant mais je ne sais pas quoi penser de tout cela. A-t-elle des enfants ? Je n'y avais pas réfléchi. Il me semble qu'elle doit avoir un fils, mais je n'en suis pas certaine. On verra bien. Ma mère m'avait dit il y a quelques mois que l'une de mes cousines était décédée mais je ne sais pas comment elle s'appelait, ni si elle était la fille de l'une de mes autres tantes. J'ai une grande famille mais elle n'est pas très soudée, un rien et tout peut basculer.

    La trajectoire de Neptune


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Janvier à 16:47

    Une future histoire d'amour avec le fils? Ô.o

    Bon bah j'aime toujours autant. Mais, fin, il y a un tout petit truc qui manque pour ça ait la qualité d'un livre édité, sauf que j'arrive pas à le trouver.

    Peaufine ton texte, il y a encore des petites erreurs...

      • Mercredi 18 Janvier à 21:10

        On verra tout cela :3

        Alors oui mes textes ne sont pas hyper "pro". Comme je l'ai dit, je ne cherche pas la perfection mais je prends en compte tes remarques, vraiment sympa de ta part de me donner ton avis sincère, je vais essayer d'améliorer tout cela.

        Merci beaucoup en tout cas :D

      • Jeudi 19 Janvier à 17:45

        J'ai hâte *-*

        D'accord, c'est bien ^^

        De rien ça me fait plaisir :33

    2
    Samedi 21 Janvier à 19:59

    Aye ! Un petit message pour te dire que j'ai lu ce chapitre aussi et j'attend toujours de voir la suite, puisque j'ai l'impression que les deux premiers servaient surtout à poser l'histoire ;)

      • Samedi 21 Janvier à 20:42

        Oui, tu as raison, c'était plutôt pour poser l'histoire, le troisième sera plus long et il y aura plus de surprises :D

        Heureuse de voir que tu veux connaitre la suite ^^



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :